APPRENDRE ET MÉMORISER

Pour apprendre quelque chose, il faut pratiquer régulièrement !
Pas de secret, pas de magie...


Néanmoins, la mémorisation d'informations peut être rendue ludique et efficace grâce aux procédés mnémotechniques.
Ces derniers s'appuient sur l'imagination et la créativité, la manipulation et l'utilisation de l'information, la fréquence des répétitions...

 Inspiré des travaux de Herman Ebbinghaus sur la rétention de l'information, Tony Buzan met au point un "planning de réactualisation" devant faciliter la mémorisation à long terme (indépendamment, d'ailleurs, de tout procédé mnémotechnique) :
 
   Principes de mémorisation et de mnémotechnie

Si l'on considère que la mémoire fonctionne par associations d'idées, alors tous les systèmes de mémorisation reposent sur la création d'associations fortes entre :
1/ l'information que l'on veut retenir et
2/ des informations très simples à mémoriser ou déjà connues.

Ainsi, par exemple, pour retenir une liste de mots dans l'ordre de 1 à 10, il est possible de déformer le son des numéros pour qu'ils représentent quelque chose (très facile à retenir puisque vous savez compter)



et de créer l'association avec la liste de mots à retenir... Mot 1 associé à Nain, mot 2 associé à feu, etc.
Il existe un très grand nombre de procédés mnémotechniques :  les concaténations, la déformation des sons, l'association visuelle, la méthode des lieux (chambre romaine), les conversions alpha-numérique...

Comment créer une association d'idée efficace ?
C'est une association qui fait appel à l'imagination et la créativité. Elle sera puissante si elle est absurde, ridicule, amusante, folle. Pour cela, il est conseiller d'utiliser la démesure, les couleurs, le mouvement, les sons, les expériences physiquement plaisantes et tout ce qui pourra marquer facilement l'esprit.